Nick Conrad et la Panique Morale

Article proposé par CH sur la page « Si tu veux mon avis »

Si tu veux mon avis, la polémique sur le clip «  » »anti-blanc » » » du rappeur Nick Conrad est assez hallucinante et en même temps révélatrice des méthodes viles de l’extrême droite et de la façon dont les médias se délectent de ce genre de polémiques pour faire de l’audimat.
Bon déjà il suffit de regarder le clip et d’écouter les paroles pour comprendre, si on est pas de mauvaise foi ou idiot, que non, ce clip et ce morceau ne sont pas un appel au meurtre des blancs.

Nick Conrad ne fait qu’inverser des situations ayant déjà existé et dans lesquelles des blancs ont tué des noirs. Le clip fait référence notamment au film American History X et à la célèbre séquence dans laquelle un néo-nazi blanc tue un jeune noir en lui explosant la mâchoire sur le rebord du trottoir avec le pied. Il y a également des références aux pendaisons de noirs par le Ku Klux Klan, notamment quand un blanc est pendu à un arbre. Dès le début du clip, il y a la phrase « cours pour sauver ta vie, cours pour sauver ta peau » qui rappelle les nombreux noirs assassinés notamment par le KKK aux États-Unis.

Pour ce qui est du texte, on a dès le début la phrase « ôtez leur toute humanité, qu’ils ne soient que des objets sans vie dès à présent » qui rappelle les esclaves noirs ayant été traités comme des objets pendant des siècles.

On a en suite « possédez les, mettez vos noms sur leurs testaments » qui rappelle la spoliation des objets de valeur en Afrique par les puissances coloniales et le fait que juridiquement, les esclaves noirs étaient la possession de leur maître.

Juste après ça Nick Conrad dit « qu’ils nous appartiennent dans les profondeur de leur inconscient » ce qui rappelle la façon dont le racisme qu’ont subi les noirs s’est tellement profondément installé dans la société que certains noirs eux-mêmes ont pu être convaincus qu’ils ne sont que la possession des blancs.
Un peu plus tard dans le morceau il dit « fournissez les en armement, laissez les s’entretuer (…) que leur mort génère beaucoup d’argent » ce qui est une référence directe aux nombreux massacres et conflits ethniques qui ont encore lieu aujourd’hui en Afrique avec dans de nombreux cas des armes fournies par les puissances occidentales, ce qui rapporte gros aux marchands d’armes.

Plus tard on a l’expression claire que son morceau est un inversement de la situation quand il dit « je viens inverser le commerce gulair-trian », c’est à dire le commerce triangulaire dans le cadre duquel les esclaves noirs étaient vendus aux blancs, lui même dit donc dans le morceau qu’il s’agit d’une inversion.
En fait, tout le clip et tout le morceau sont basés sur une inversion des rôles dans des évènements historiques et dans le film American History X. Ce procédé d’inversion est un procédé provocateur visant à interpeller le public, à lui montrer à quel point la situation vécue par les noirs a été et est toujours horrible.

On peut critiquer la méthode, on peut débattre sur l’efficacité d’un tel procédé, on peut affirmer que le clip et les paroles du morceaux sont peut être un peu trop violents pour être bien accueillis, mais il faut être carrément malhonnête ou idiot pour prendre ce morceau au premier degré, pour considérer que son auteur souhaite réellement pendre les blancs.
Et donc là, pour un clip qui a fait à peine quelques milliers de vues, on a une polémique nationale, toutes les grandes chaînes d’info sont en boucle, toutes les personnalités politiques sont amenées à donner leur avis, et c’est encore et toujours l’extrême droite qui récupère les gains politiques de cette polémique à deux balles. Sur tous les plateaux télés on nous explique que c’est horrible, que ça représente un danger pour la société, sur tous les plateaux télés on a que des blancs qui sont unanimes pour dire qu’il faut une condamnation sévère et personne ne prend le temps d’analyser les paroles et le clip pour en ressortir les éléments que j’ai cités plus haut et qui donnent une toute autre tournure à ce morceau.

Pochette de l’album de Kontigent 88 « Un jour viendra »

Ce qui est carrément hallucinant, c’est que des gens osent dire « et vous imaginez si quelqu’un avait fait l’inverse ? ». Sauf qu’en fait l’inverse ça existe, des groupes de rock néo-nazis il y en plusieurs en France, nombre de leurs morceaux sont sur YouTube, certains appellent carrément au meurtre et pour le coup c’est pas de la provocation, ces groupes arborent des symboles nazis, font des saluts nazis dans leurs concerts, font régulièrement des ratonnades violentes etc. Je prends l’exemple du groupe néo nazi Kontingent 88 (8 étant la place de la lettre H dans l’alphabet et 88 signifiant Heil Hitler) qui a sorti un morceau intitulé « Mohamed » dans lequel ils appellent à tuer « Mohamed » et à le laisser dans son sang. Et là aucune métaphore, aucune référence littéraire, non là c’est de l’appel au meurtre clair et net. Est-ce qu’on a une enquête judiciaire immédiate, est-ce que tous les médias étaient en boucle, est-ce que tous les politiques ont réagi ? Non là c’est silence radio, ces groupes font des concerts oklm sans que ça fasse un tollé dans les médias. Donc avant de dire « vous imaginez les réactions si c’était l’inverse » ben renseignez vous et vous verrez que l’inverse existe et que justement pas grand monde réagit.
On peut ajouter que la version du clip que nous avons tous vue est une version tronquée :

Nick Conrad a publié sur YouTube un clip qui dure un peu plus de 8 minutes avec au début une intro de 4 minutes sous forme de court métrage. Sauf que sur YouTube, son clip a été remis plusieurs fois sans l’intro, et il se trouve que beaucoup de chaînes qui ont mis le clip en ligne appartiennent à des personnes d’extrême droite qui ont mis en description des trucs du genre « ne signalez pas ce clip, il faut que tout le Monde puisse voir que les noirs souhaitent nous tuer bla bla bla ». Sauf que l’intro qui manque apporte du crédit au propos de Nick Conrad qui est, en somme, de dénoncer le racisme en inversant les rôles pour choquer. Du coup, l’extrême droite, avec la malhonnêteté crasse qu’on lui connaît, a préféré couper le clip et ne pas montrer cette intro.

Dans cette intro, Nick Conrad est en voiture et il voit un blanc tout seul, il l’agresse et le met dans sa voiture puis le ramène chez lui, apparemment ça fait référence à une séquence du film « Get Out » mais je peux pas vous l’assurer car je n’ai pas vu ce film. En suite il dit au blanc qu’il va le tuer sauf si il réussie à s’enfuir en courant très rapidement. Il inverse les rôles en reprenant à son compte les clichés sur les noirs qui courent vite, il parle même de l’ADN blanche. En suite il lui dit « il va falloir que tu cours comme Michaël Jordan, comme Usain Bolt, comme Ngolo Kante, comme Kylian Mbappe, comme Michael Johnson ». Jusque là que des références à de grands athlètes noirs. En suite les noms cités prennent un tournant politique lorsqu’il dit « il va falloir que tu cours comme Tommie Smith ».

Tommie Smith est un athlète noir américain célèbre pour avoir, avec John Carlos, baissé la tête, levé le poing ganté de noir et refusé de chanter l’hymne américain alors qu’il venait de gagner une médaille d’or aux Jeux Olympiques de 1968 pour dénoncer la ségrégation raciale aux États-Unis. À noter que Nick Conrad a inclus au montage non pas une image de Tommie Smith en train de courir mais bien la célèbre image de lui en train de lever le poing.

Tommie Smith (au centre) aux Jeux Olympiques de Mexico en 1968

Nick Conrad dit en suite « pour remonter encore plus loin, il va falloir que tu cours comme Jesse Owens ». Jesse Owens est un athlète noir américain célèbre pour avoir remporté quatre médailles d’or aux jeux olympiques de Berlin en 1936, jeux olympique devant être pour Hitler une occasion de montrer la supériorité de la race aryenne. Jesse Owens s’était également positionné contre la ségrégation raciale en vigueur à l’époque aux USA. En suite Nick Conrad laisse le blanc partir en courant et lui tire une balle dans le dos puis le morceau commence.
Cette séquence vient compléter l’analyse. Et bordel ça montre qu’une fois de plus les journalistes font pas leur taff, ils auraient pu regarder le clip en entier, l’analyser, analyser les paroles, mais non, ils ont préféré faire du buzz pour rien. Ça montre aussi au passage à quel point l’extrême droite est malhonnête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *