Modèle économique

La structure

Nous avons choisi de développer nos activités économiques dans le cadre associatif, et ce pour les raisons suivantes : Les dirigeants et fondateurs d’Eunomia ne possèdent pas l’association ! Eh oui, personne n’est propriétaire d’Eunomia : la gestion est organisée collectivement lors des AG. Nous souhaitons nous extraire du rapport patron·ne/employé·e. Le caractère non lucratif de la structure. Il est interdit aux membres de l’association de tirer des dividendes des profits de l’association. Pour faire simple, l’argent reste et restera dans l’association (hormis les salaires bien entendu!). La gestion désintéressée. C’est un point plus complexe, mais notre gestion peut être reconnue comme désintéressée si nous respectons un certain nombres de points, présentés ci-dessous :

  • la transparence financière
  • la gestion démocratique
  • la rémunération non excessive des dirigeants
  • le caractère social de nos activités économiques

Si nous respectons ce dernier point, la gestion désintéressée, nous pourrions être exonérés d’impôts commerciaux. Ceci nous permet notamment de baisser les prix de nos prestations (quelles qu’elles soient) et ainsi consolider très fortement l’aspect social de notre démarche.

Les outils

En plus de ce qu’apporte comme contraintes positives le modèle associatif à gestion désintéressé, nous souhaitons mettre en place nos propres outils pour faire évoluer les méthodes de production : Une échelle des salaires stricte, pour mettre fin aux inégalités salariales absurdes : du SMIC à 2500 euros net par mois Une caisse de prévoyance qui protège chaque travailleur en cas de besoin Une caisse projets dont l’utilisation du contenu sera décidé par les membres d’Eunomia Le refus de la productivité, le but étant de produire de meilleure façon, dans de bonnes conditions et dans le respect de notre environnement. Nous chercherons donc toujours à être vigilant·e·s face aux règles implicites de la “loi du marché”.